Épreuves

Nouvelle formule 2021 avec 2 épreuves

Epreuve n° 1 : communication – Rédaction d’un article de presse
L’épreuve doit être obligatoirement réalisée par les élèves et non par des professionnels.
a) Les règles rédactionnelles
Un article de presse relate un événement, présente des faits ou expose un point de vue, en respectant les règles suivantes :
– Le choix d’un angle (prise de position) en fonction des questions soulevées par le sujet, par une polémique, par les conséquences induites ;
– Un titre et un chapeau d’introduction faisant apparaître l’essentiel de l’information ;
– Le contenu doit répondre aux questions qui, quoi, où, quand, comment, pourquoi ;
– Le style doit privilégier les phrases courtes et éviter le jargon ;
– La longueur demandée (ou calibrage) doit être respectée ;
– La présentation doit renforcer la lisibilité du texte, grâce à l’intertitre et aux légendes des photos et phrases de relance.
Il comporte en général trois grandes parties :
– L’attaque (première phrase du texte) qui incite le lecteur à lire la suite : phrase sans verbe, description imagée ou citation ;
– Le corps (la plus grande partie du texte). Selon sa longueur, il peut être séparé par des intertitres ;
– La chute (dernière phrase) qui marque la fin du texte.
En plus du titre et du chapeau, l’article peut être complété par un encadré qui apporte un éclairage sur un des aspects traités.

b) Le thème
Les candidats doivent rédiger un article de presse sur leur établissement mettant en évidence : les formations, l’exploitation agricole, les liens avec l’environnement local et éventuellement l’ouverture à l’international dans le cadre d’un partenariat avec un établissement étranger en s’inscrivant en déclinaison de la thématique initialement prévue pour le SIA 2021 :
« La formation aux métiers de l’élevage : notre quotidien, votre avenir ! »

c) Le format de l’article et sa remise
Le texte ne doit pas dépasser deux pages au format A4 en orientation portrait, avec un blanc tournant de 1 cm et une marge en pied de 6 cm où pourront apparaître les logos des partenaires et de l’établissement. Les partenaires ne pourront être ni un organisateur de salon, ni un groupe de presse, ni un organisme bancaire ou d’assurance. Les partenaires officiels du Concours Général Agricole ne sont pas concernés par cette restriction. Le texte ne devra pas comporter plus de 8000 caractères (lettres, espaces et caractères compris), pour laisser de la place aux illustrations (photos, infographies).
L’article sera téléchargé en format PDF (HD) sur l’interface du CGA, au plus tard le vendredi 26 février 2021 en précisant le nom de l’établissement. Toutes les photos utilisées devront être libres de droits.
L’épreuve sera obligatoirement réalisée par les participants et non par le service communication de l’établissement.
Elle sera jugée sur l’efficacité de l’article, l’impact de l’accroche, la créativité, la cohérence du contenu, la qualité rédactionnelle, la qualité des illustrations, la qualité de la mise en page et le respect des consignes.

Epreuve n° 2 : présentation d’un bovin
L’épreuve se déroulera au sein même de votre établissement dans un espace :
– Sécurisé avec une clôture ou un parc de manutention,
– En intérieur ou extérieur,
– Dédié à cette épreuve,
– Lumineux pour la qualité de l’image et en plein jour si en extérieur,
– Au calme pour éviter toute pollution sonore qui viendrait perturber la qualité du son des participants.
La vidéo devra être tournée en une seule prise, les montages de plusieurs séquences sont strictement interdits.
Les équipements comme les micros et la caméra sont à fournir par les établissements.
Le lien de la vidéo devra être téléchargé sur l’interface du CGA au plus tard le vendredi 26 février 2021.
L’épreuve de présentation est réalisée par chaque équipe au complet, accompagnée d’un bovin adulte (et du veau dans le cas d’une femelle suitée).
L’établissement utilisera un animal issu de son troupeau. Pour la sécurité de tous, chaque établissement est invité à présenter un animal calme et apte à la manipulation. Les animaux doivent être issus des races admises au CGA pour les établissements français. Pour les établissements étrangers, exceptionnellement, la règle des races françaises ne s’appliquent pas.
Pour les races laitières : une vache « primipare » ou une vache « multipare »,
Pour les races allaitantes : une vache adulte, éventuellement suitée, ou une génisse de plus de 24 mois.
Les participants en charge de l’animal portent obligatoirement des chaussures et des gants de sécurité. L’accompagnement par un adulte n’est pas autorisé. Les élèves doivent porter un haut blanc, un pantalon ou une jupe et des chaussures de couleur foncée (noire si possible). Tous les moyens électroniques de communication (téléphone portable, tablette etc.) sont interdits.
La présence d’un groupe de musique acoustique (sans amplificateur) constitué par les élèves est possible dans la limite des six élèves autorisés à participer à cette épreuve. Il est formellement interdit de venir avec de la musique enregistrée (CD, clé USB, etc.). Les mascottes des établissements ne peuvent en aucun cas être présentes sur le ring.
Cette épreuve met en évidence l’établissement dans son territoire, les formations qu’il propose, l’implication des élèves/étudiants sur l’exploitation, les liens avec l’environnement professionnel. Elle intègre la présentation de l’animal en insistant sur ses qualités et ses défauts éventuels. Cette partie devra être présentée deux fois (éventuellement par deux élèves distincts) : une fois en français et une fois en langue étrangère (au choix : anglais, allemand, espagnol).
Chaque établissement dispose de 5 minutes pour assurer l’ensemble de la prestation.
Les critères d’évaluation sont l’originalité et la qualité de la mise en scène, la gestion de l’espace scénique, la maîtrise du fond et du vocabulaire technique, l’expression en langue étrangère et la qualité de l’image et du son de la vidéo. Des pénalités peuvent être appliquées en cas de non-respect des consignes.